Le temps du contact est révolu – Et le plaisir, il est où Gandalf ?

0
79
contact plus possible - coronavirus comment apprendre

Vous vous rappelez ce temps, où l’on pouvait se serrer la main, se faire la bise, faire des réunions …

Vous vous rappelez ce temps, où l’on pouvait se voir, se parler de vive voix, sans se faire un call, se faire une visio …

Le temps du contact est révolu !

Comment alors passer du bon temps en entreprise ? Comment réussir à garder « le contact », à jouer ensemble, à partager, à rigoler, à apprendre, à échanger ?

Cet article est le premier d’une série autour du contact humain à distance (un vrai oxymore, un paradoxe, n’est ce pas ?!).

Je vais commencer en échangeant autour du besoin d’apprendre.

Apprendre malgré tout

Ahh quel plaisir de se retrouver dans une formation, présentielle, et d’avoir et voir un formateur, une formatrice !

La formation, j’en ai parlé souvent, ce n’est pas que transmettre un savoir, comme injecter le contenu d’une disquette dans le cerveau d’un humain (cf Matrix).

C’est aussi du contact humain, un partage de pair à pair, un plaisir durant plusieurs journées

Hmm super, nous voilà déprimé-e-s, maintenant que le contact n’est plus possible. Les formations ne vont plus pouvoir être possibles, c’est sur … 🙁

Des plateformes LMS de formation à distance

Comment ça, on peut se former à distance ?! Comment c’est possible, et en plus ça se passe bien ?!

Oui, déjà, il existe de nombreuses plateformes qui permettent de se former seul-e, et choisir la formation que l’on souhaite (toutes ces plateformes sont regroupées autour du terme Edtech).

Et pourtant, qu’elles ont mauvaise réputation ces plateformes :

  • On leurs reproche le côté froid, robotique (et ne parlons même pas des IA qui arrivent, …)
  • On leurs jette à la figure de favoriser la démotivation (même avec de la gamification logicielle)
  • Et on leurs assène le coup de grâce en démontrant ce côté individuel, sans partage, sans chaleur humaine

Ca ne peut pas plaire à tout le monde, c’est sur, et ça plaît en fait à peu de personnes.

Dans un sondage que l’on a réalisé auprès de 200 personnes pour notre startup La Diagonale du poulpe, les personnes ont peur de se sentir abandonnées, ne savent pas quelle plateforme choisir.

Le distancielle, en groupe, ça existe déjà

A côté de ça, d’autres plateformes, plus « humaines », sont apparues (comme O’Clock) par exemple.

Reprenant le principe déjà existant dans les centres de formation (le distancielle), ils en ont fait une école à part entière : se former, en chausson (donc chez soi).

Là encore, les peurs sont fréquentes (et constatées) dans ce type de formation.

Du côté du formateur, de la formatrice, citons les peurs de : détecter une personne qui ne suit pas, motivation à travers un écran, garder le lien avec le groupe, alors qu’on est chacun chez soi, … (et je ne parle même pas des formations autour des groupes : oser parler en public, la cnv, l’agilité, …
comment réussir à faire des formations efficace à distance ?)

De l’autre côté l’apprenant-e aussi s’inquiète : comment puis-je être aidé-e, alors que je suis à distance, vais-je rester concentrée, devant mon pc, vais-je entendre, …

Garder le contact, en formation distancielle, c’est possible, ça s’apprend

Alors doit-on abandonner l’envie de se former, la nécessité de se former en entreprise ?

rester connecte en contact apprendre

Vous l’aurez compris, je suis convaincu du contraire ! On peut reprendre tous les principes de la formation présentielle, à distance :

  • créer le lien, même à distance
  • partager la chaleur humaine, à travers un écran
  • motiver, donner envie, même grâce à un écran de pc, et un micro, une webcam

Comment ?

Faisons preuve d’imagination, innovons ensemble ! Il suffit d’une méga plateforme de formation, où tout le monde pourra se connecter en Réalité virtuelle (VR), et comme ça on se croira dans une vraie salle de formation, avec un formateur, une formatrice, et qui …

Bon ça c’est mon rêve (ou pas). Et je reste persuadé que ça va se démocratiser, surtout maintenant grâce au covid19. Que ce soit autour de la formation, de l’éducation, la VR est en train d’arriver à grand pas.

Sinon, en attendant que la VR se démocratise, je vous propose de rester dans le concret.

Comment ?

Prenons un formateur, une formatrice, qui a l’habitude de faire du présentiel. Comment peut-il-elle franchir le pas de proposer des formations distancielles ?

Prenons un apprenant, une apprenante, qui a l’habitude de se retrouver dans une salle de formation, avec d’autres personnes, et d’apprendre grâce à ses pairs, et/ou grâce au formateur, à la formatrice. Comment peut-il-elle appréhender sereinement la formation à distance, depuis chez elle ?

Recommandations pour une formation distancielle efficace

Du point de la personne qui transmet.

Côté technique :

Côté humain :

  • Il existe des briseurs de glace qui fonctionnent très bien à distance
  • Bien faire attention à chaque participant, participante
  • Faire des pauses plus fréquentes : ça fatigue d’être à l’écoute devant son pc
  • Respecter la vie privé de chacun : voir par exemple pour adapter les horaires
  • Recréer le lien fréquemment, montrer qu’on est tous ensemble toutes les heures, les deux heures.

Et pourquoi pas par exemple : envoyer un objet à chacun, chacune, avant la formation, par voie postale, qui identifiera le groupe, durant la formation. L’idée ici c’est de le présenter, le montrer durant la formation distancielle (ça peut être un T-Shirt, une balle, …).

Du point de vue de la personne qui va apprendre

Côté technique :

  • Avoir un bon débit internet (plus de 90% de la population a accès à un débit > 8 Mbit)
  • Avoir une bonne caméra (la demander à votre entreprise, s’il le faut)
  • Avoir un bon micro (ça peut être un casque micro au besoin)
  • Avoir deux écrans, c’est mieux (c’est un idéal, pas toujours facile quand on est chez soi)
  • Être dans un espace bien éclairé
  • Trouver un lieu dans la maison où s’isoler le plus possible des bruits ambiants (si possible)

Côté humain :

  • Bien respecter le temps de parole de chacun : ne pas prendre la parole à plusieurs (bâton de parole virtuel)
  • Ne pas attendre quand on est en difficulté, qu’on a un doute
  • Poser un max de questions sur l’outil de collaboration en ligne, en plus de celles posées à l’oral
  • Prévenir au moindre soucis technique, problème d’écoute, de débit, …

Garder le contact humain, même en formation distancielle

Vous l’aurez compris, je suis convaincu que l’on peut continuer à apprendre, à se former, à transmettre, même à distance.

N’oublions pas que nous sommes des humains, des humaines. Et nous aimons, pour la plupart d’entre nous, le contact, la chaleur humaine.

Nous aimons pouvoir discuter, nous connecter à l’autre.

Alors cherchons tout ce qui permet de nous rapprocher, même à distance, même durant une formation distancielle.

Et nous passerons avec brio cette période. Et nous vivrons un moment, certes, moins agréable, et pourtant tellement humain tout de même !

Pour conclure ce premier article, je souhaite vous évoquer un moment que j’ai vécu au badminton :

A chaque fin de match de badminton, on aime se taper dans la main, pour se féliciter, se remercier, et garder le lien entre l’équipe et avec l’équipe « adverse ». Or, nous ne pouvons plus le faire, avec le covid (ou la gastro, ou …), comment faire ?

Nous avons innové : raquette contre raquette (la raquette remplace la main).

Contactez-moi

Vous souhaitez pérenniser votre projet d'application ?


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici