Bien préparer une POE (préparation opérationnelle à l’emploi) C# dotnet, développement web

Après avoir formé pour plusieurs POE (préparation opérationnelle à l’emploi), je souhaite donner ici quelques conseils pour bien préparer son entrée dans une POE, en particulier pour du C# ou du dotnet (ça fonctionne aussi pour des POE développement web ou java) et comment bien l’aborder aussi durant toute la durée de la formation.

NOTE: les conseils qui suivent peuvent être utilisés pour toute formation, en fait. 🙂

Anticiper les premiers modules de la formation

Pour la plupart d’entre vous, vous allez découvrir un nouveau métier. Ce métier est bien souvent inconnu.
Qu’est-ce que l’informatique ?  Qu’est ce que le développement logiciel ?

A la base de tout, il y a ce que l’on appelle l’algorithmie. Sans connaissance de cette partie, et sans travail de cette partie, vous n’y arrivez pas, ou alors avec grande, très grande difficulté.
En somme, c’est : trouver la logique dans des actions particulières.

Apprendre par vous même avant le démarrage

Ca m’amène au premier point très important avant le démarrage de votre POE : n’attendez pas le démarrage de la POE pour vous former !

Les bienfaits de la formation en présentielle

Je suis bien d’accord : avoir une formation avec un formateur, en présentiel (quand le formateur est bon et vous donne envie d’apprendre), c’est sûr c’est beaucoup mieux pour apprendre, et surtout bien apprendre.

Apprendre par soi-même

L’une des compétences maitresse de votre futur métier : apprendre par soi-même, et donc être curieux. A priori, vous avez déjà cette compétence, vous avez accepté de commencer une POE.
Il existe moultes sites internet pour bien démarrer :

Faire des recherches sur Internet

En commençant à chercher sur Internet, vous allez activer la seconde compétence la plus importante : la débrouillardise.

Et vous trouverez un ami qui vient souvent vous voir : stackoverflow.

 

Bref, vous l’aurez compris, n’attendez pas le démarrage de la formation pour vous former : surtout pas dans ce métier.
Suivez ces étapes d’apprentissage, par exemple :

  1. Apprendre et comprendre la logique, avec l’algorithmie
    1. Travailler votre logique avec Scratch par exemple
    2. Vous pouvez aussi utiliser Sphero
  2. Apprenez à coder avec une formation gamifier
  3. Découvrez par exemple le HTML avec W3 school
apprentissage programmation
Photo by Markus Spiske on Unsplash

Durant la formation en code – Être pro-actif

Durant la formation, le rythme va être intense, voire très intense ! Vous allez devoir travailler, réviser, tous les soirs (et même les week-ends).
Les étapes d’apprentissage sont nombreuses, et chaque marche vers votre futur métier pourront vous paraître difficile.

C’est comme apprendre une langue (anglaise, espagnol, chinoise, …) : le plus important c’est de pratiquer.
Comment on pratique en code ? En écrivant du code, tous les jours, tout le temps.

OK, mais comment avoir la bonne attitude durant la formation de 57 jours minimum (ça dépend des Préparation Opérationnelle à l’Emploi que vous trouverez) ?

Poser des questions

Être pro-actif-active est la première des qualité à avoir, ou à acquérir.
Et ça commence tout d’abord par : questionner le formateur, la formatrice.

Quel rythme pour les questions ?

A vous de convenir du cadre avec votre formateur, votre formatrice.
Avec moi, vous pourrez poser des questions quasi tout le temps ! L’important : ce que je vous ai expliqué doit être compris par tout le monde.

Quelles questions ?

Il n’existe aucune question bête, question nulle, question qui ne sert à rien !
Vous serez étonné-e à quel point une question pourra aider grâce à sa réponse vous, et d’autres collègues qui n’osaient pas demander.

Accepter de se tromper – Vive l’erreur, surtout en développement informatique

Un des démons de tout apprenant, de toute apprenante : l’erreur.
Vous avez peur de commettre des erreurs.
Et en plus vous vous jugez souvent par rapport à ces erreurs.

Se rassurer

Et en informatique, surtout en développement informatique : vous en ferez tout le temps !

Le bug doit être votre ami, ou à défaut de l’être, vous devez accepter que votre code produira des erreurs.
Bien sûr quand on est junior en dev, on commet plein d’erreurs. Et en plus, on passe des heures à trouver ces erreurs.
Et c’est normal !

Commettez le plus d’erreurs possibles !

C’est grâce à ses erreurs que vous apprendrez, que vous deviendrez expert.

Arrêter de se plaindre – Agir

Être pro-actif, pro-active, ça passe aussi par devancer ce qu’attend le formateur, la formatrice.
Par exemple, au lieu de se plaindre que le formateur efface tout d’un module à l’autre, il existe une autr

etre pro actif
Photo by rawpixel on Unsplash

e attitude :

 

 

Organiser sa vie de famille, son apprentissage

Si un jour on vous dit que vous n’avez pas besoin de travailler le soir : bouchez-vous les oreilles !
C’est faux, et dans 90% du temps : ça vous portera préjudice !

Vous devez travailler tous les soirs, tout le temps, durant la formation.
Il n’y a que si vous avez des facilités initiales (de formation informatique, par exemple).

Travailler tous les soirs

Prévenez votre famille : vous allez être moins disponible.
Et c’est un vrai bien : acquérir tout le savoir et la pratique pour débuter dans votre nouveau métier.

Votre famille doit être consciente que vous devrez pratiquer à minima 1 à 2 heures tous les soirs (je conseille minimum 30 min, le mieux : 1 heure).

OK, mais que faire le soir, alors qu’on est super crevé ?

Reprendre d’abord tous les exercices faits la journée

L’idée ici est de reprendre tous les exercices, tout ceux que l’on a déjà compris.
Comme ça, ça fait plaisir de faire quelque chose qui a été, à priori, réussi.

Puis, vous travaillerez les exercices où ce n’est pas compris.
Si même après les avoir travaillés calmement, vous n’y arrivez toujours pas : demandez à votre formateur !

Il peut par exemple, comme je le fais : ête joignable par slack, ou par mail, …
Au plus tard le lendemain matin.

Essayer sans regarder – Travail de la mémoire

Un tip ici pour reprendre les exercices : c’est de reprendre les intitulés des exercices (le problème) et de le refaire, sans regarder la correction.
Vous avez réussi ? Bravo !

Vous n’avez pas réussi : regarder la solution, et retentez le coup, sans regarder le résultat.

Créer des projets from scratch

Puis, une fois que vous avez réussi, trouver du temps, pour créer, au moins 2-3 heures le week-end, un projet from scratch.
Vous n’avez pas d’idées : demandez-en à votre formateur ! Soyez pro-actif, pro-active !

J’ai plus de 100 projets à vous proposer pour vous entraîner !

apprendre code apprendre à coder
Photo by NESA by Makers on Unsplash

Se poser des limites

OK, mais malgré tout ça, il est important d’avoir de poser des limites.
Ne travaillez pas trop tard le soir, sinon vous allez vous épuiser, et le lendemain, vous n’enregistrerez plus rien !

Un vrai paradoxe vous allez me dire ? En effet !
C’est pourquoi je vous invite à vous cadrer obligatoirement.

Comment ? En vous fixant une durée par soir : max 1h30, max 2h. Et vous ne dérogez pas à la règle !

Garder du temps pour son sommeil

J’ai conscience que ce conseil est dur à appliquer. Et pourtant il jouera dans votre apprentissage, surtout sur la durée : organisez-vous pour bien dormir.
Mieux vaut 05h00 de sommeil au calme, que 07h00 où l’on est réveillé-e tout le temps.

(OK, quand on a des enfants, pas simple, je sais …)

Manger normalement

Enfin, durant la formation, on peut être tenté-e de manger des pizzas, des burgers, …
Evitez, fuyez tous les produits trop sucrés, trop gras !

Ils sont les ennemis de l’apprentissage, et de la concentration !
Un esprit qui apprend dans un corps qui s’entretient (au moins durant la formation :p)


Je vous souhaite un très bon apprentissage, et un bon démarrage dans la POE que vous avez rejoint !

 

Voilà quelques années maintenant que je donne des formations pour les POE. Ces formations longues sont une réelle opportunité pour devenir développeur / développeuse, consultant / consultante.

La POE – Qu’est ce que c’est ?

Ce cursus, d’un minimum de 400 heures, propose de vous former afin de changer de métier : rien que ça !

Et quelle opportunité ! Pôle emploi vous propose d’acquérir tout le savoir minimum pour changer de métier :

En 400 heures minimum, ces centres de formation vous proposent de vous former, vous et en moyenne 10 autres personnes (ce nombre n’est pas fixe, et dépend des sessions de formation).

Vous souhaitez devenir développeur développeuse dotnet, C# ?

J’ai le plaisir depuis plusieurs années d’intervenir auprès de plusieurs centres de formation dans toute la France (Nantes, Lilles, Strasbourg, Paris, Lyon, …)

J’ai par exemple pu permettre à plus de 40 personnes (et ce n’est pas fini !) d’acquérir les bases du développement C# !
Les POE C# ou dotnet sont très complètes ! De un à plusieurs formateurs interviennent dans les parties suivantes :

Et lorsqu’on a l’expérience métier pour couvrir plus de 90 % de la POE (suivant le planning de chacun bien entendu) : tout le monde est gagnant !
Les apprenants, apprenantes : ils ont un formateur dynamique expérimenté qui les accompagne durant des durées de 1 à presque 3 mois, le centre de formation et le client final.

Il arrive que les autres formations que je donne me permette d’être présent pour un, deux ou trois modules. En somme, on s’adapte ! Et surtout : on cherche à avoir un fil conducteur entre les formateurs qui interviennent : c’est essentiel !

Acquérir les bases du métier de Consultant BI

Les POE Consultant BI proposent elles-aussi une formation très complète !

Ici, il est question d’acquérir toutes les bases pour devenir consultat BI :

Ici, mes domaines d’interventions sont plus précis : la recette logicielle et l’agilité.

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi – Travailler dur pour un emploi (presque) à la clef

apprendre POE csharp dotnet web bi
Photo by Helloquence on Unsplash

Ces formations sont des formations intenses : en un minimum de 400 heures (pour la plupart où je suis intervenu), chaque personne doit acquérir un bagage intense.

Et pourtant quelle opportunité à la clef : celle de pouvoir avoir un métier qui est demandé voire très demandé aujourd’hui : on recrute dans l’informatique à tour de bras. Et à priori, selon les analystes, ça va encore continuer sur quelques années encore !

Bosser dur, s’investir

Comme je le disais, les POE sont des formations intenses. Donc surtout n’y allez pas les bras croisés en pensant qu’il ne faudra pas bosser à côté.
Comme tout savoir : même si je l’amènerai avec beaucoup de fun, de joie, de plaisir, certains apprentissages pourront demander de l’énergie.

Surtout ne lâchez rien ! Accrochez-vous ! Et bossez le soir, le week-end, bossez, révisez, et posez des questions, cherchez à comprendre.

 

Au plaisir de vous retrouver durant des formations, dans toute la France !

Que vous soyez centre de formation cherchant un formateur pour collaborer avc vous dans la réalisation d’une POE, ou bien, vous, futur(e) apprenant-e de la formation, ce sera avec plaisir de vous retrouver pour devenir développeur, développeuse Dotnet, ou bien Consultant BI (ou d’autres POE : déevloppeur-euse web, Consultant agile, …) !

Ca y est, je peux enfin me poser quelques jours, avant de repartir à donner des formations. Cinq mois où l’on donne des formations aux quatre coins de la France, ça donne quoi ?
Faisons ensemble un tour des retours des stagiaires qui ont pu suivre mes formations.

(suite…)

Découvrons ensemble une méthode pour amener un code de qualité. Car bien coder, c’est bien, mais coder sans penser au reste de l’application, ça amène des risques forts pour tout le projet, le site web que l’on développe. Cette méthode, la méthode C2T (Code, Test, Test tout), amène trois étapes pour créer du code et une application de qualité.

Nous verrons d’ailleurs que l’on pourra un peu modifier son appellation en fin de cet article.

Code, en cherchant la qualité

La méthode C2T commence par le code, comme pour toute application, site web, ou logiciel de gestion.

Lorsque l’on code, il faut toujours chercher à créer un code de qualité.

Chercher à appliquer des principes de bases, tels que :

Des approches agiles, par exemple XP (eXtreme Programing) ont cherché à renforcer ces principes jusqu’à « l’extrême », car essentiels pour avoir un code, un projet de qualité.

Teste ton code

C’est bien beau de créer un code qualité, mais s’il n’est pas testé, on aura des bugs en production.
Et toute la qualité pensée n’aura servi à rien.

C’est ici tout l’équilibre entre un code maintenable, de bonne qualité, mais aussi testable, et vérifiable.

Il ne suffit pas d’être le-la meillleur-e codeur-euse à créer (pisser) des milliers de lignes de code. Si on oublie de vérifier son code, régulièrement, on est vite confronté à des bugs d’exécution … bien souvent rudimentaires.

Petit clin d’oeil de commit strip

 

Donc après chaque fonction écrite, voire même partie de code, on teste :

Teste tout, pour une qualité dans son code

Et puis, une fois que l’on a fini une fonctionnalité, on va chercher à la tester dans son environnement complet : l’application.

Ainsi, on relance tous les tests automatisés (s’il y en a), on demande aux testeurs de vérifier toutes les fonctionnalités.
Et surtout, ô surtout, on vérifie soit même avant de l’envoyer aux testeurs.

Le cahier de recette ne doit pas, par exemple, réservés aux recetteurs.
C’est un outil qui doit être partagés entre :

 

L’astuce du concrétiseur : Le mindmap des dépendances de fonctionnalités

Pour aider les développeurs, et même les testeurs, recetteurs, il peut être intéressant de mettre en place un mindmap (une carte heuristique) des fonctionnalités, et de leurs dépendances.

Wordpress - Outil d'administration
Exemple de début de minmap des dépendances de fonctionnalités

 

Ainsi, si on modifie la fonctionnalité de création d’article, nous irons tout de suite tester la modification d’article.

Note : la granularité peut être plus fine, au besoin, et représenter ds modules qui sont utilisés par plusieurs fonctionnalités.

 


Et vous, comment faîtes-vous pour assurer la qualité de vos logiciels, de vos applications ?