Former vos salariés au Csharp et à dotnet, un avantage concurrentiel !

Voilà plus de 10 ans que Microsoft a créé le framework .net et son langage favori : C#. Vous en avez sans doute entendu parlé, ou bien vous vous posez des questions sur ce langage ? Faisons le tour ensemble, et voyons pouvoir former vos salariés au C#, surtout aujourd’hui peut se révéler un avantage concurrentiel.

La plateforme .net – un framework mature

Le framework .net est une plateforme logicielle qui est arrivée depuis quelques années à maturité.

Elle vous assure ainsi, pour vous, ou pour vos équipes, des développements logiciels très productifs.

Qui dit maturité dit aussi stabilité : cette stabilité vous garantie un socle logiciel, base de vos outils, de vos applications, fiable.

Enfin, un framework avec autant d’historique se doit d’avoir une documentation technique, la fameuse, fiable elle aussi, et surtout bien renseignée. La msdoc a été revue et repensée dans ce but-ci (la communauté peut même proposer des modifications !)

Une plateforme open source

Oui, oui, il est fini le temps où Micrososft était pro et pour son système d’exploitation.
Il est loin le temps où former vos salariés à csharp, et dotnet rimait avec développement sous et pour Windows.

Depuis plus de 3 ans maintenant, Microsoft s’est ouvert !
Et qui dit ouverture dit communauté de développeurs et développeuses ! Oui, c’est plus de 170 contributeurs-trices au dévelopement .net core.

Open source et multi-plateforme, enfin

Et le clou du spectacle, attention mesdames et messieurs, vos salariés vont pouvoir :

Former vos salariés au charp (C#), à dotnet, un bon choix pour votre entreprise

Vous l’aurez compris, former vos salariés à la plateforme dotnet est un choix avantageux pour votre entreprise.

Que ce soit pour :

Vous allez pouvoir profiter de nombreux avantages pour votre entreprise !

Une plateforme pensée pour un développement professionnel, industriel

Grâce ces nouvelles forces, la plateforme .net s’est dotée d’un environnement de plus en plus professionnel.

Qui dit professionnel, dit Intégration Continue, Livraison Continue

Avant le choix de Microsoft de s’orienter vers l’open source et le multiplateforme, il existait déjà une plateforme de livraison continue : TFS.

Depuis l’arrivée de dotnet core, la plateforme professionnelle s’est transformée, s’est améliorée !
Encore plus intuitive, encore plus modulaire, elle est va permettre à vos équipes d’avoir des projets encore plus fiables !

Vos équipes vont pouvoir, une fois formées :

Puis, en continuant leurs formations :

Vos salariés et votre entreprise, gagnant sur tous les fronts

Ainsi, votre entreprise va y gagner en temps de développement, elle va pouvoir proposer à vos clients des logiciels beaucoup plus structurés, de grandes qualités.

Enfin, une fois formés à Csharp, à asp.net core, à dotnet core, vos salariés y trouveront un réel confort dans leur travail au quotidien. Collaborer avec les devops, avec les testeurs !

Si je vous dis cahier des charges, vous pensez tout de suite : grosse documentation en amont. Vous pensez aussi : non réussite du projet, non ?  Et puis il y a tout ce temps pour construire le cahier des charges, qui devient inutile 6 mois plus tard (lorsque le cahier des charges est fini d’être construit). Je vous propose un jeu simple que j’utilise en formation, pour démontrer : l’apprentissage par répétition et aussi la construction d’un cahier des charges, en agilité, par itération. Laissez-moi vous présenter le téléphone agile (je tiens le nom du jeu d’un des apprenants qui m’a dit : »Evan on dirait un téléphone arabe, mais agile => c’est un téléphone agile », merci à lui).

Open serious game

Je fais partie d’un collectif qui prone les valeurs de la transmission et du jeu en entreprise. Non pas le jeu pour le jeu, mais le jeu pour apprendre. Une vocation pour ce collectif : réveiller le pouvoir de transmettre en chacun de nous !

Si ce jeu de fin de module vous plaît : utilisez-le, réutilisez-le, modifiez-le ! D’ailleurs je serai ravi d’avoir ravi d’avoir vos idées d’amélioration !

Contexte

Vous arrivez à la fin d’un module de la formation que vous donnez, ou bien, vous souhaitez voir si les personnes avec qui vous êtes se rappellent bien ce qui a été vu ?

En plus, vous souhaitez montrer les bienfaits d’un cahier des charges agile : évolutif et itératif ?

Règles du jeu

Nombre de personne : inférieur à 15. Autrement, ça peut sembler long pour le/la dernier-e de la salle.

Durée : temps nécessaire pour que chaque personne ait parlé une fois.

But : construire une phrase avec tous les intervents, pour résumer ce qui a été vu.

Déroulement :
Chaque personne va pouvoir dire de 1 mot à un bout de phrase et le transmettre à son voisin, sa voisine.
Il/Elle doit toujours penser à ce qui est transmis est : compréhensible, retenable, lié à ce qui a été vu dans le module, la formation.

L’autre personne doit reprendre ce qui a été dit (tout ce qui a été dit auparavant), et compléter avec son mot, son bout de phrase.

Continuez jusqu’à ce que tous les participants aient joué.

Ecrivez le résultat sur le tableau, sur slack  …

Débriefer sur ce travail du téléphone agile

Posez d’abord la question sur le ressenti.

Proposez d’échanger sur le positif, les axes d’améliorations.

Parler du cahier des charges, et échangez avec eux sur ce qu’il pense de cette construction itérative.

On entend tout le temps dire : « la formation c’est essentielle », ou bien « la formation c’est important ». Oui, mais ça veut dire quoi ? En quoi se former est important ? Pourquoi former vos salariés est une bonne stratégie ?

Le numérique, en perpétuelle évolution

L’informatique est un des domaines où les évolutions, les mises à jour sont journalière voir bi-journalière.
A chaque jour son lot d’évolutions, de nouveaux langages, de nouveautés sur un langage.

C’est bien simple, en quelques mois, on peut vite se sentir largué, perdu. Avec cette impression de ne plus être au courant, de passer pour un vieux de l’informatique. Pourtant on parle de quelques mois, alors que se passe-t-il si vos salariés n’ont pas reçu de formation depuis plusieurs années ?

Suicide professionnel

Souvent en formation, je suis assez choc / direct : je parle d’un suicide professionnel, lorsque les salariés ne souhaitent pas ou ne peuvent pas se former, se tenir au courant, et faire de la veille sur les langages, sur les dernières nouveautés.

Manque de temps, faute de moyen

L’un des arguments qui m’est le plus présenté est le manque de temps. Je le comprends tout à fait !

On est souvent pris dans le jus, la tête dans le guidon. Et lorsqu’on la soulève (la tête), on remarque qu’en Angular à pris deux versions que dotnet core va sortir en 3.0.0 (par exemple, la liste est longue en fait, et je pourrai faire un article uniquement sur les dernières mises à jour).

Rien n’est tout blanc ou tout du côté obscur de la force : le salarié a la tête dans le guidon, ok, mais la direction, la culture de l’entreprise y est aussi (beaucoup) pour quelque chose.

Je ne cherche pas ici à reprocher, ou à chercher un coupable : faisons ensemble ce constat, et avançons maintenant.

Accorder du temps pour éviter de se suicider, professionnellement

Que vous soyez un dirigeant, une dirigeante, un-e manager, il est important d’intégrer dans la culture de l’entreprise, dans celle de votre groupe, une culture de la formation.

Vos salariés éviteront ainsi une mort lente, mais assurée, du point de vue professionnel.

La formation, un pari gagnant pour tout le monde

formation tous ensemble
Photo by Shane Rounce on Unsplash

Parier sur la formation, non pas par acoup, mais en continue est un pari qui réussit à tout le monde.

C’est sûr, légalement, tous les 6 ans vous êtes obligés de vérifier avec chaque salarié, si il-elle a bien suivi au moins une formation.

Chacun-e de vos salarié-e-s aspire à se former régulièrement : pouvoir apprendre continuellement.

Des salariés reconnus dans leur travail

Souvent le salarié fait une demande de formation, et il va attendre, deux, voir cinq ans avant d’avoir la formation qu’il a souhaitée.

A chaque demande non validée, à chaque demande qui est décalée, votre salarié va ressentir de la déception.

Déception qui va remplir un vase de non reconnaissance. De la non reconnaissance amène la perte de motivation.
Et qui dit non motivation, dit non implication.

Alors transformons ça en positif, en marqueur de reconnaissance professionnel !
Vos salariés auront hâte de :

Productivité, et retour sur expérience gagnante

Avec les nouveaux acquis, les nouveaux savoir, vos salariés auront très envie de les mettre en place.
Ainsi, motivés, avec de nouvelles compétences, ils pourront être plus efficients !

Le retour sur expérience de la formation est valorisé !

Des compétences clefs pour votre stratégie d’entreprise

Une aide commerciale majeure

En plus de profiter à chacun de vos salariés, cette formation continue, cette formation reconnue est aussi un moyen pour vous, dirigeant, dirigeante, de la mettre en avant commercialement !

Vos salariés apprennent de nouvelles compétences, se forment : à vous de communiquer sur ce point !

Devancer vos concurrents

Vous recevez un appel d’offre pour un nouveau projet. Ce client recherche à tout prix une compétence … que vous avez en interne !
Vos salariés étant formés régulièrement, vous pouvez répondre à l’appel d’offre et gagner ce projet, si bénéfique pour votre entreprise !

Vous avez alors un avantage fortement concurrentiel à former en continue, et non tous les 5 à 6 ans, vos salariés !

Intégré à votre stratégie RSE

Bien souvent la formation est dissociée de la stratégie RSE de l’entreprise.

Et pourtant, elle répond bien aux enjeux souhaités de la RSE : valoriser le capital humain.

En permettant à vos salariés de se former, vous valoriser ce qu’ils savent, et leur permettez  de ne pas diluer dans le temps ce qu’ils ont de plus précieux : leur savoir-faire !

Garder vos salariés chez vous

En incluant la formation dans la culture de votre entreprise, vous permettez aussi à vos salariés de ne pas vouloir partir de l’entreprise pour aller se former chez vos concurrents.

Garder des équipes soudées, des équipes formées, compétentes, c’est une des clefs de réussite de votre entreprise.

 

 

 

Après avoir formé pour plusieurs POE (préparation opérationnelle à l’emploi), je souhaite donner ici quelques conseils pour bien préparer son entrée dans une POE, en particulier pour du C# ou du dotnet (ça fonctionne aussi pour des POE développement web ou java) et comment bien l’aborder aussi durant toute la durée de la formation.

NOTE: les conseils qui suivent peuvent être utilisés pour toute formation, en fait. 🙂

Anticiper les premiers modules de la formation

Pour la plupart d’entre vous, vous allez découvrir un nouveau métier. Ce métier est bien souvent inconnu.
Qu’est-ce que l’informatique ?  Qu’est ce que le développement logiciel ?

A la base de tout, il y a ce que l’on appelle l’algorithmie. Sans connaissance de cette partie, et sans travail de cette partie, vous n’y arrivez pas, ou alors avec grande, très grande difficulté.
En somme, c’est : trouver la logique dans des actions particulières.

Apprendre par vous même avant le démarrage

Ca m’amène au premier point très important avant le démarrage de votre POE : n’attendez pas le démarrage de la POE pour vous former !

Les bienfaits de la formation en présentielle

Je suis bien d’accord : avoir une formation avec un formateur, en présentiel (quand le formateur est bon et vous donne envie d’apprendre), c’est sûr c’est beaucoup mieux pour apprendre, et surtout bien apprendre.

Apprendre par soi-même

L’une des compétences maitresse de votre futur métier : apprendre par soi-même, et donc être curieux. A priori, vous avez déjà cette compétence, vous avez accepté de commencer une POE.
Il existe moultes sites internet pour bien démarrer :

Faire des recherches sur Internet

En commençant à chercher sur Internet, vous allez activer la seconde compétence la plus importante : la débrouillardise.

Et vous trouverez un ami qui vient souvent vous voir : stackoverflow.

 

Bref, vous l’aurez compris, n’attendez pas le démarrage de la formation pour vous former : surtout pas dans ce métier.
Suivez ces étapes d’apprentissage, par exemple :

  1. Apprendre et comprendre la logique, avec l’algorithmie
    1. Travailler votre logique avec Scratch par exemple
    2. Vous pouvez aussi utiliser Sphero
  2. Apprenez à coder avec une formation gamifier
  3. Découvrez par exemple le HTML avec W3 school
apprentissage programmation
Photo by Markus Spiske on Unsplash

Durant la formation en code – Être pro-actif

Durant la formation, le rythme va être intense, voire très intense ! Vous allez devoir travailler, réviser, tous les soirs (et même les week-ends).
Les étapes d’apprentissage sont nombreuses, et chaque marche vers votre futur métier pourront vous paraître difficile.

C’est comme apprendre une langue (anglaise, espagnol, chinoise, …) : le plus important c’est de pratiquer.
Comment on pratique en code ? En écrivant du code, tous les jours, tout le temps.

OK, mais comment avoir la bonne attitude durant la formation de 57 jours minimum (ça dépend des Préparation Opérationnelle à l’Emploi que vous trouverez) ?

Poser des questions

Être pro-actif-active est la première des qualité à avoir, ou à acquérir.
Et ça commence tout d’abord par : questionner le formateur, la formatrice.

Quel rythme pour les questions ?

A vous de convenir du cadre avec votre formateur, votre formatrice.
Avec moi, vous pourrez poser des questions quasi tout le temps ! L’important : ce que je vous ai expliqué doit être compris par tout le monde.

Quelles questions ?

Il n’existe aucune question bête, question nulle, question qui ne sert à rien !
Vous serez étonné-e à quel point une question pourra aider grâce à sa réponse vous, et d’autres collègues qui n’osaient pas demander.

Accepter de se tromper – Vive l’erreur, surtout en développement informatique

Un des démons de tout apprenant, de toute apprenante : l’erreur.
Vous avez peur de commettre des erreurs.
Et en plus vous vous jugez souvent par rapport à ces erreurs.

Se rassurer

Et en informatique, surtout en développement informatique : vous en ferez tout le temps !

Le bug doit être votre ami, ou à défaut de l’être, vous devez accepter que votre code produira des erreurs.
Bien sûr quand on est junior en dev, on commet plein d’erreurs. Et en plus, on passe des heures à trouver ces erreurs.
Et c’est normal !

Commettez le plus d’erreurs possibles !

C’est grâce à ses erreurs que vous apprendrez, que vous deviendrez expert.

Arrêter de se plaindre – Agir

Être pro-actif, pro-active, ça passe aussi par devancer ce qu’attend le formateur, la formatrice.
Par exemple, au lieu de se plaindre que le formateur efface tout d’un module à l’autre, il existe une autr

etre pro actif
Photo by rawpixel on Unsplash

e attitude :

 

 

Organiser sa vie de famille, son apprentissage

Si un jour on vous dit que vous n’avez pas besoin de travailler le soir : bouchez-vous les oreilles !
C’est faux, et dans 90% du temps : ça vous portera préjudice !

Vous devez travailler tous les soirs, tout le temps, durant la formation.
Il n’y a que si vous avez des facilités initiales (de formation informatique, par exemple).

Travailler tous les soirs

Prévenez votre famille : vous allez être moins disponible.
Et c’est un vrai bien : acquérir tout le savoir et la pratique pour débuter dans votre nouveau métier.

Votre famille doit être consciente que vous devrez pratiquer à minima 1 à 2 heures tous les soirs (je conseille minimum 30 min, le mieux : 1 heure).

OK, mais que faire le soir, alors qu’on est super crevé ?

Reprendre d’abord tous les exercices faits la journée

L’idée ici est de reprendre tous les exercices, tout ceux que l’on a déjà compris.
Comme ça, ça fait plaisir de faire quelque chose qui a été, à priori, réussi.

Puis, vous travaillerez les exercices où ce n’est pas compris.
Si même après les avoir travaillés calmement, vous n’y arrivez toujours pas : demandez à votre formateur !

Il peut par exemple, comme je le fais : ête joignable par slack, ou par mail, …
Au plus tard le lendemain matin.

Essayer sans regarder – Travail de la mémoire

Un tip ici pour reprendre les exercices : c’est de reprendre les intitulés des exercices (le problème) et de le refaire, sans regarder la correction.
Vous avez réussi ? Bravo !

Vous n’avez pas réussi : regarder la solution, et retentez le coup, sans regarder le résultat.

Créer des projets from scratch

Puis, une fois que vous avez réussi, trouver du temps, pour créer, au moins 2-3 heures le week-end, un projet from scratch.
Vous n’avez pas d’idées : demandez-en à votre formateur ! Soyez pro-actif, pro-active !

J’ai plus de 100 projets à vous proposer pour vous entraîner !

apprendre code apprendre à coder
Photo by NESA by Makers on Unsplash

Se poser des limites

OK, mais malgré tout ça, il est important d’avoir de poser des limites.
Ne travaillez pas trop tard le soir, sinon vous allez vous épuiser, et le lendemain, vous n’enregistrerez plus rien !

Un vrai paradoxe vous allez me dire ? En effet !
C’est pourquoi je vous invite à vous cadrer obligatoirement.

Comment ? En vous fixant une durée par soir : max 1h30, max 2h. Et vous ne dérogez pas à la règle !

Garder du temps pour son sommeil

J’ai conscience que ce conseil est dur à appliquer. Et pourtant il jouera dans votre apprentissage, surtout sur la durée : organisez-vous pour bien dormir.
Mieux vaut 05h00 de sommeil au calme, que 07h00 où l’on est réveillé-e tout le temps.

(OK, quand on a des enfants, pas simple, je sais …)

Manger normalement

Enfin, durant la formation, on peut être tenté-e de manger des pizzas, des burgers, …
Evitez, fuyez tous les produits trop sucrés, trop gras !

Ils sont les ennemis de l’apprentissage, et de la concentration !
Un esprit qui apprend dans un corps qui s’entretient (au moins durant la formation :p)


Je vous souhaite un très bon apprentissage, et un bon démarrage dans la POE que vous avez rejoint !