Comment nous avons tué la formation !

Posons tout de suite le sujet : la formation se meurt, et ce, depuis des générations !

Transmettre n’est pas le vrai but de la formation, telle qu’elle existe aujourd’hui. Aujourd’hui, tout comme hier, et encore plus demain, la formation est en train de devenir un bien de consommation comme un autre.

Matrix sort de ma tête

Vous vous rappelez ce moment extra-ordinaire (question de point de vue) où Neo apprend n’importe quel art martial aussi vite que l’éclair ?

Vous vous souvenez comment il y arrive ? C’est un simple téléchargement et installation d’un logiciel de formation.

Aucun texte alternatif pour cette image

Rien qu’imaginez ça, ça fait rêver, vous ne trouvez pas ?! Il suffit de vouloir apprendre quelque chose, et hop, quelques secondes ou minutes plus tard, le tour est joué, on connaît tel art martial, on sait conduire, on …

La formation, ce consommable

Et avec cette croyance, on arrive très rapidement à une dérive : apprendre est un bien consommable comme un autre.

Il suffit de vouloir savoir coder, savoir gérer des équipes et hop, il suffirait de télécharger le savoir acquis par le formateur, par la formatrice.

Arrivent alors des outils comme celui proposé par le gouvernement avec le CPF : on peut choisir sa formation comme on choisit un film sur NetFlix, ou tout autre plateforme de streaming …

La formation comme produit, la formation vue dans un verre d’eau. Nous avons alors deux verres d’eau :

L’équation serait alors simple : verser l’eau du verre plein dans le verre vide …

Vraiment ? Est-ce si simple que ça ? Notre cerveau fonctionne-t-il comme ça ?

De l’expérience, vous avez dit ?

Revenons au film Matrix.

Neo a fini de recevoir le savoir par disquette (tiens, petite disgression, des disquettes … dans le futur … les limites de la SF, non ? :)), et annonce : je connais le Kung Fu.

Et voilà son maître (au sens sensei), Morpheus, qui lui dit : Prouve-le.

Une des scènes les plus mythiques selon moi de Matrix.

On y voit un Neo qui maîtrise pourtant le Kung Fu (enfin, je ne connais pas, mais ça en jette quand même bien), et pourtant, .. il se fait renverser à chaque fois.

Le maître dépasse à chaque fois l’élève …

Que fait le maître ? Il coache son élève, il l’oriente .. tout en le laissant faire ses propres expériences.

Le maître est donc un guide.

Avant de passer à cette notion, revenons sur l’expérience. Neo dit et affirme qu’il connaît le Kung Fu.

Il a bien reçu toute la formation, transmise parfaitement, de Kung Fu.

Du savoir à la compétence

Croyez-vous déjà que la formation, celle transmise par nos professeurs, nos formateurs, formatrices, réussit à tous les coups ?

Croyez-vous que les élèves retiennent à 100% ce qu’ils apprennent ?

Rappelons ici la courbe d’Ebbinghaus :

Aucun texte alternatif pour cette image

ou bien celle-ci qui illustre la même idée avec une hypothétique échelle temporelle précise (à critiquer pour moi) :

Aucun texte alternatif pour cette image

L’idée reste pourtant la même : la durée de rétention d’une information, en moyenne, est courte, si on ne la réactive pas fréquemment.

Aucun texte alternatif pour cette image

L’ingénierie pédagogique y trouve même un rythme (un soit-disant).

Retenons ici, qu’il va être important de ré-amorcer la pompe d’apprentissage très fréquemment, et surtout de plusieurs façons :

Tout en gardant le principe de continuité.

Or, en formation, nous avons combien de temps pour transmettre ce que l’on a dans le contrat ? en moyenne de 2 à 5 jours … tout au plus !

La formation professionnelle aujourd’hui suit la courbe d’oubli

Et que se passe-t-il à la fin de la formation ?

A la fin de la formation, c’est sûr et certain, les apprenants, apprenantes, vont continuer à travailler pour arriver à perfectionner ce qu’ils ont acquis.

Ils vont avoir du temps pour soit le mettre en pratique directement dans un vrai cas d’entreprise, soit avoir du temps pour tester leurs acquis dans des projets sans exigence forte.

Du grand n’importe quoi !

Oui, pardon, pardon, ça faisait du bien de rêver un peu, non ?

En fait, ce n’est quasiment jamais le cas ! La plupart du temps on tombe dans un des cas suivants :

N’y a-t-il pas un autre moyen pour avancer ?

Du formateur Matrix download à l’accompagnateur, au coach

Aujourd’hui, je lis beaucoup d’astuces (plus ou moins efficaces, certaines, très efficaces) pour améliorer l’attention en session de formation.

Toutes les semaines je découvre de nouveaux outils (Open serious game, serious game, réalité virtuelle, brises glaces, jeux de thiagi, kahoot, …) pour capter l’attention, pour faire mieux notre job de pichet d’eau (oui, rappelez vous l’image que j’ai utilisée tout à l’heure ;))

Mais rien de garantit l’après ! Rien ne garantit notre engagement premier dans la formation : former c’est permettre l’acquisition d’un savoir, certes, d’un savoir-faire, et donc oui d’une compétence !

Stoppons cette idée que chaque formation est une disquette qui n’attend plus que le formateur, la formatrice télécharge (via les meilleurs outils) dans chaque apprenant-e.

Accompagner, coacher, transmettre

Pour réussir à acquérir une compétence, il est important de savoir appliquer un savoir dans différents domaines. (Ce qui nous permettra alors de contrôler si le savoir et la compétence sont acquis.)

Il est donc important d’acquérir de l’expérience ! Cette expérience peut se faire seule, elle peut également se faire en étant accompagné-e.

Et c’est ici qu’on retrouve tout l’intérêt du rôle de Morpheus, dans Matrix, pour Neo.

Neo connaissait le Kung Fu, Neo l’avait appris, mais il n’avait pas fait ses propres expériences.

C’est tout le paradoxe de la formation !

Arrêtons alors de chercher uniquement à maximiser notre peu de temps disponible durant chaque formation !

Plus qu’une formation court terme, un accompagnement long terme

La formation est en fin de vie. Enfin la formation telle que nous la connaissons actuellement.

Aucun texte alternatif pour cette image

A l’heure du tout numérique, du tout gratuit (ou pas), la formation est disponible partout, tout le temps.

Tout le monde devrait alors être bon, n’est-ce pas ? On pourrait alors se passer de formateur, de formatrice non ?

Non ?! Mais alors quelles sont ses valeurs ajoutées ?

  1. Il-elle a normalement de l’expérience
  2. Il-elle a acquis cette expérience et a envie de la transmettre
  3. Cette expérience, c’est une liste d’erreurs et de réussites qu’il-elle a enregistrées
  4. Il-elle va savoir guider du point initial vers le point d’acquisition

Ok, et avec tous les formateurs et formatrices disponibles, tout le monde devrait être bon aujourd’hui, non ?

Non ?! Mais alors qu’est-ce qui ne va pas ?

Changeons de position : devenons des guides

Aucun texte alternatif pour cette image

Vous l’aurez compris, je pense que nous devons revoir complètement notre vision de la formation.

Et ce changement passera par un changement de position de celui, de celle qui transmet l’information, le savoir :

Devenons des guides, des sensei. Avec humilité, sans volonté d’être toujours sur le devant de la scène.

Or, l’expérience est déjà présente en entreprise … Mais, nous en reparlons dans un prochain épisode .. 🙂

Voilà plus de 10 ans que Microsoft a créé le framework .net et son langage favori : C#. Vous en avez sans doute entendu parlé, ou bien vous vous posez des questions sur ce langage ? Faisons le tour ensemble, et voyons pouvoir former vos salariés au C#, surtout aujourd’hui peut se révéler un avantage concurrentiel.

La plateforme .net – un framework mature

Le framework .net est une plateforme logicielle qui est arrivée depuis quelques années à maturité.

Elle vous assure ainsi, pour vous, ou pour vos équipes, des développements logiciels très productifs.

Qui dit maturité dit aussi stabilité : cette stabilité vous garantie un socle logiciel, base de vos outils, de vos applications, fiable.

Enfin, un framework avec autant d’historique se doit d’avoir une documentation technique, la fameuse, fiable elle aussi, et surtout bien renseignée. La msdoc a été revue et repensée dans ce but-ci (la communauté peut même proposer des modifications !)

Une plateforme open source

Oui, oui, il est fini le temps où Micrososft était pro et pour son système d’exploitation.
Il est loin le temps où former vos salariés à csharp, et dotnet rimait avec développement sous et pour Windows.

Depuis plus de 3 ans maintenant, Microsoft s’est ouvert !
Et qui dit ouverture dit communauté de développeurs et développeuses ! Oui, c’est plus de 170 contributeurs-trices au dévelopement .net core.

Open source et multi-plateforme, enfin

Et le clou du spectacle, attention mesdames et messieurs, vos salariés vont pouvoir :

Former vos salariés au charp (C#), à dotnet, un bon choix pour votre entreprise

Vous l’aurez compris, former vos salariés à la plateforme dotnet est un choix avantageux pour votre entreprise.

Que ce soit pour :

Vous allez pouvoir profiter de nombreux avantages pour votre entreprise !

Une plateforme pensée pour un développement professionnel, industriel

Grâce ces nouvelles forces, la plateforme .net s’est dotée d’un environnement de plus en plus professionnel.

Qui dit professionnel, dit Intégration Continue, Livraison Continue

Avant le choix de Microsoft de s’orienter vers l’open source et le multiplateforme, il existait déjà une plateforme de livraison continue : TFS.

Depuis l’arrivée de dotnet core, la plateforme professionnelle s’est transformée, s’est améliorée !
Encore plus intuitive, encore plus modulaire, elle est va permettre à vos équipes d’avoir des projets encore plus fiables !

Vos équipes vont pouvoir, une fois formées :

Puis, en continuant leurs formations :

Vos salariés et votre entreprise, gagnant sur tous les fronts

Ainsi, votre entreprise va y gagner en temps de développement, elle va pouvoir proposer à vos clients des logiciels beaucoup plus structurés, de grandes qualités.

Enfin, une fois formés à Csharp, à asp.net core, à dotnet core, vos salariés y trouveront un réel confort dans leur travail au quotidien. Collaborer avec les devops, avec les testeurs !

Si je vous dis cahier des charges, vous pensez tout de suite : grosse documentation en amont. Vous pensez aussi : non réussite du projet, non ?  Et puis il y a tout ce temps pour construire le cahier des charges, qui devient inutile 6 mois plus tard (lorsque le cahier des charges est fini d’être construit). Je vous propose un jeu simple que j’utilise en formation, pour démontrer : l’apprentissage par répétition et aussi la construction d’un cahier des charges, en agilité, par itération. Laissez-moi vous présenter le téléphone agile (je tiens le nom du jeu d’un des apprenants qui m’a dit : »Evan on dirait un téléphone arabe, mais agile => c’est un téléphone agile », merci à lui).

Open serious game

Je fais partie d’un collectif qui prone les valeurs de la transmission et du jeu en entreprise. Non pas le jeu pour le jeu, mais le jeu pour apprendre. Une vocation pour ce collectif : réveiller le pouvoir de transmettre en chacun de nous !

Si ce jeu de fin de module vous plaît : utilisez-le, réutilisez-le, modifiez-le ! D’ailleurs je serai ravi d’avoir ravi d’avoir vos idées d’amélioration !

Contexte

Vous arrivez à la fin d’un module de la formation que vous donnez, ou bien, vous souhaitez voir si les personnes avec qui vous êtes se rappellent bien ce qui a été vu ?

En plus, vous souhaitez montrer les bienfaits d’un cahier des charges agile : évolutif et itératif ?

Règles du jeu

Nombre de personne : inférieur à 15. Autrement, ça peut sembler long pour le/la dernier-e de la salle.

Durée : temps nécessaire pour que chaque personne ait parlé une fois.

But : construire une phrase avec tous les intervents, pour résumer ce qui a été vu.

Déroulement :
Chaque personne va pouvoir dire de 1 mot à un bout de phrase et le transmettre à son voisin, sa voisine.
Il/Elle doit toujours penser à ce qui est transmis est : compréhensible, retenable, lié à ce qui a été vu dans le module, la formation.

L’autre personne doit reprendre ce qui a été dit (tout ce qui a été dit auparavant), et compléter avec son mot, son bout de phrase.

Continuez jusqu’à ce que tous les participants aient joué.

Ecrivez le résultat sur le tableau, sur slack  …

Débriefer sur ce travail du téléphone agile

Posez d’abord la question sur le ressenti.

Proposez d’échanger sur le positif, les axes d’améliorations.

Parler du cahier des charges, et échangez avec eux sur ce qu’il pense de cette construction itérative.

On entend tout le temps dire : « la formation c’est essentielle », ou bien « la formation c’est important ». Oui, mais ça veut dire quoi ? En quoi se former est important ? Pourquoi former vos salariés est une bonne stratégie ?

Le numérique, en perpétuelle évolution

L’informatique est un des domaines où les évolutions, les mises à jour sont journalière voir bi-journalière.
A chaque jour son lot d’évolutions, de nouveaux langages, de nouveautés sur un langage.

C’est bien simple, en quelques mois, on peut vite se sentir largué, perdu. Avec cette impression de ne plus être au courant, de passer pour un vieux de l’informatique. Pourtant on parle de quelques mois, alors que se passe-t-il si vos salariés n’ont pas reçu de formation depuis plusieurs années ?

Suicide professionnel

Souvent en formation, je suis assez choc / direct : je parle d’un suicide professionnel, lorsque les salariés ne souhaitent pas ou ne peuvent pas se former, se tenir au courant, et faire de la veille sur les langages, sur les dernières nouveautés.

Manque de temps, faute de moyen

L’un des arguments qui m’est le plus présenté est le manque de temps. Je le comprends tout à fait !

On est souvent pris dans le jus, la tête dans le guidon. Et lorsqu’on la soulève (la tête), on remarque qu’en Angular à pris deux versions que dotnet core va sortir en 3.0.0 (par exemple, la liste est longue en fait, et je pourrai faire un article uniquement sur les dernières mises à jour).

Rien n’est tout blanc ou tout du côté obscur de la force : le salarié a la tête dans le guidon, ok, mais la direction, la culture de l’entreprise y est aussi (beaucoup) pour quelque chose.

Je ne cherche pas ici à reprocher, ou à chercher un coupable : faisons ensemble ce constat, et avançons maintenant.

Accorder du temps pour éviter de se suicider, professionnellement

Que vous soyez un dirigeant, une dirigeante, un-e manager, il est important d’intégrer dans la culture de l’entreprise, dans celle de votre groupe, une culture de la formation.

Vos salariés éviteront ainsi une mort lente, mais assurée, du point de vue professionnel.

La formation, un pari gagnant pour tout le monde

formation tous ensemble
Photo by Shane Rounce on Unsplash

Parier sur la formation, non pas par acoup, mais en continue est un pari qui réussit à tout le monde.

C’est sûr, légalement, tous les 6 ans vous êtes obligés de vérifier avec chaque salarié, si il-elle a bien suivi au moins une formation.

Chacun-e de vos salarié-e-s aspire à se former régulièrement : pouvoir apprendre continuellement.

Des salariés reconnus dans leur travail

Souvent le salarié fait une demande de formation, et il va attendre, deux, voir cinq ans avant d’avoir la formation qu’il a souhaitée.

A chaque demande non validée, à chaque demande qui est décalée, votre salarié va ressentir de la déception.

Déception qui va remplir un vase de non reconnaissance. De la non reconnaissance amène la perte de motivation.
Et qui dit non motivation, dit non implication.

Alors transformons ça en positif, en marqueur de reconnaissance professionnel !
Vos salariés auront hâte de :

Productivité, et retour sur expérience gagnante

Avec les nouveaux acquis, les nouveaux savoir, vos salariés auront très envie de les mettre en place.
Ainsi, motivés, avec de nouvelles compétences, ils pourront être plus efficients !

Le retour sur expérience de la formation est valorisé !

Des compétences clefs pour votre stratégie d’entreprise

Une aide commerciale majeure

En plus de profiter à chacun de vos salariés, cette formation continue, cette formation reconnue est aussi un moyen pour vous, dirigeant, dirigeante, de la mettre en avant commercialement !

Vos salariés apprennent de nouvelles compétences, se forment : à vous de communiquer sur ce point !

Devancer vos concurrents

Vous recevez un appel d’offre pour un nouveau projet. Ce client recherche à tout prix une compétence … que vous avez en interne !
Vos salariés étant formés régulièrement, vous pouvez répondre à l’appel d’offre et gagner ce projet, si bénéfique pour votre entreprise !

Vous avez alors un avantage fortement concurrentiel à former en continue, et non tous les 5 à 6 ans, vos salariés !

Intégré à votre stratégie RSE

Bien souvent la formation est dissociée de la stratégie RSE de l’entreprise.

Et pourtant, elle répond bien aux enjeux souhaités de la RSE : valoriser le capital humain.

En permettant à vos salariés de se former, vous valoriser ce qu’ils savent, et leur permettez  de ne pas diluer dans le temps ce qu’ils ont de plus précieux : leur savoir-faire !

Garder vos salariés chez vous

En incluant la formation dans la culture de votre entreprise, vous permettez aussi à vos salariés de ne pas vouloir partir de l’entreprise pour aller se former chez vos concurrents.

Garder des équipes soudées, des équipes formées, compétentes, c’est une des clefs de réussite de votre entreprise.